À la une…

Retour à l’école à partir du 11 mai ? Interrogations, inquiétudes, colère

L’annonce de la réouverture progressive des écoles, lycées et collèges à partir du 11 mai n’en finit pas de provoquer des remous. Parmi les parents, les personnels, mais aussi les médecins et les maires, les réactions vont de l’inquiétude au refus d’obtempérer tant que les conditions d’une protection sanitaire maximale n’auront pas été réunies. Pour la fédération FO de l’Enseignement, cela exige notamment un dépistage généralisé des élèves et des personnels, comme le CHSCT ministériel du 3 avril dernier l’a d’ailleurs confirmé. Elle a décidé de lancer une pétition en ligne pour soutenir sa revendication.

Pour retrouver la pétition de la Fnec FP-FO en ligne : Le 11 mai ou après… Pas de reprise sans dépistage systématique, sans tous les moyens de protection nécessaires !

Derniers articles

  • Santé Loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19 : FO vigilante Lire la suite…

    La loi instaurant l’état d’urgence sanitaire a finalement été adoptée dimanche 22 mars suite à l’accord trouvé en commission mixte paritaire réunissant sept députés et sept sénateurs. Aucun recours devant le Conseil constitutionnel n’ayant été déposé, la loi est promulguée lundi 23 pour une entrée en vigueur immédiate. Elle renvoie à plusieurs ordonnances qui devraient être publiées dans les tous les prochains jours.

  • Santé FO-SPS : Lettre ouverte au Président de la République Lire la suite…

    Devant la crise grave liée à l’épidémie de Coronavirus, qui déborde aujourd’hui l’ensemble de notre système de santé, la Fédération des Services publics et de Santé Force Ouvrière s’est adressée, dans une lettre ouverte, au président de la République.

  • Santé Coronavirus : l’urgence d’être budgétairement à la hauteur Lire la suite…

    Face à la pandémie, le gouvernement annonce vouloir ouvrir les vannes budgétaires. Pour faire face au combat sanitaire, pour soutenir les salariés, les entreprises… Tous les regards se tournent vers L’État, placé au cœur de ce processus pour maintenir l’économie à flot dans le cadre d’une crise qui affiche au grand jour les conséquences du manque de moyens dont souffrent depuis des années des rouages essentiels au bon fonctionnement de la communauté, à commencer par les services publics, hospitaliers notamment. FO ne découvre pas cette situation, elle qui revendique de longue date que cessent l’austérité imposée aux dépenses publiques et les déréglementations et autres contre-réformes qui rapetissent toujours plus les droits des salariés.